La Ligne nouvelle Provence-Côte d'Azur est sur les rails.

LIgne nouvelleInfographie Var-Matin

Le Ministère des Transports avait dévoilé le 11 septembre son programme d'investissement devant le Conseil d'orientation des infrastructures. La modernisation de la ligne Marseille-Nice est donc confirmée. Le projet de Ligne Nouvelle Provence-Côte d'Azur consiste à l'aménagement de la ligne existante entre Marseille et Nice.

L'inscription de la Ligne Nouvelle Provence Alpes Côte d'Azur Marseille- Nice dans la future loi d'orientation sur les mobilités est une excellente nouvelle et un premier pas qu'il convient de saluer.

Cette nouvelle nous a été confirmée directement par la Ministre des Transports, Elisabeth BORNE, que nous avons rencontrée avec le Président Renaud MUSELIER.

C'est un projet unanimement porté par la Région, les 3 métropoles et les 3 départements.
Nous serons vigilants, avec le Président MUSELIER, le Président délégué ESTROSI, pour que le calendrier et les financements soient sanctuarisés.

 


Revue de Presse

FR3https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/marseille-nice-nouvelle-ligne-ferroviaire-projet-1632894.html
Par Ludovic Moreau

Une nouvelle ligne ferroviaire entre Marseille, Toulon et Nice. Le projet a été annoncé ce matin par Elisabeth Borne, ministre des transports. Ce projet est "vital" selon le président de la région Paca et vise à désengorger l'ancienne voie vieillissante.
Une nouvelle voie ferrée entre Marseille et Nice, est un projet ancien, remis au goût du jour. Lundi 4 mars, Elisabeth Borne, ministre des transports, a annoncé la relance de la création d'une nouvelle ligne Provence-Côte d'Azur entre Marseille, Toulon et Nice. Une nouvelle ligne destinée à désengorger l'ancienne, de plus en plus vieillissante.

A l'occasion de ces travaux, des aménagements d'infrastructures des gares de Marseille-Saint-Charles, Toulon et Nice-Saint-Augustin seront également engagés.

Dans un communiqué, Renaud Muselier, président de la région Paca, se "félicite de cette annonce qui était très attendue dans nos territoires" et indique que c'est l'aboutissement "après plusieurs mois d'échanges avec le gouvernement".

Nous nous mobilisons sans relâche pour ce projet vital pour la région. Avec l’ouverture à la concurrence que nous préparons activement, ce sont ainsi de nouvelles perspectives qui s’ouvrent pour nos territoires et la mobilité des habitants a précisé Renaud Muselier.
Le président de la région attend maintenant la tenue rapide d'une réunion du comité de pilotage, pour démarrer l'enquête d'utilité publique.

Selon Philippe Tabarot, cette "décision ministérielle relance officiellement les études sur cette ligne nouvelle, et notamment le nœud marseillais, toulonnais, et le tracé Cannes-Sophia-Nice ». Dans la semaine, "un nouveau comité de pilotage va se mettre en place » en vue de piloter ses nouvelles études."

 

Mieux connaître le réseau régional de transports que nous gérons...

REGIONSUD ZOU logoDepuis septembre dernier ZOU! devient la marque-chapeau destinée à identifier et promouvoir un réseau unique qui remplace les anciennes marques : TER, LER, Chemins de Fer de Provence, Cartreize, VARLIB, TRANSVAUCLUSE, LIGNES D’AZUR et 05 VOYAGEURS.

Chef de file des transports multimodaux, la Région démontre sa volonté de structurer un réseau toujours plus maillé et cohérent, qui s’appuie sur les TER, les trains du quotidien et la route avec les bus.

CAR ZOU


A la rentrée scolaire de septembre 2019, le nouvel abonnement ZOU ! offrira des transports illimités aux jeunes sur le réseau régional pour 9,2 euros par mois. La mobilité des jeunes est une priorité pour la Région Sud. Afin de leur faciliter l’accès aux transports régionaux, un nouvel abonnement Zou ! a été adopté par les conseillers à l’occasion de l’assemblée plénière du 19 mars.

En accès illimité, il donnera aux jeunes la possibilité de se déplacer sur toute la région pour seulement 110€ par an soit l’équivalent de 9,2 €/mois.
Il permettra non seulement d’effectuer les trajets scolaires du quotidien mais aussi les déplacements de loisirs, y compris en périodes de vacances scolaires. Le titre sera valable du 1er septembre de l’année scolaire en cours au moment de la souscription au 31 août suivant.

La région organise désormais aussi les services de transports interurbains par cars.
Dans les Alpes-Maritimes, par exemple, La marque ZOU ! se décline avec la ligne 610 Grasse-Cannes par Pégomas.

A l’échelle de la région, nous pilotons une flotte de 1700 cars assurant plus de 500 circuits par jour.

Découvrez les tarifs promotionnels pour voyager en autocar au meilleur prix  https://www.info-ler.fr/23-Tarifs-des-bus-LER-en-region-PACA.html
Seul, entre amis ou en famille, profitez du lancement de nos tarifs promotionnels à -50% sur une sélection de trajets Zou!

A découvir pour celles et ceux qui ne connaissent pas :

 

Retour sur l'assemblée plénière (mars 2019)

assemblee pleiniere


Signature d'un protocole avec la SNCF

Après 3 ans de conflit, après 2 ans sans cadre contractuel, le Président Muselier et le Président Pépy ont conclu le 17 janvier 2019 un protocole fixant le cadre de la convention présentée en assemblée plénière que nous signons avec la SNCF.
Ne nous y trompons pas, c’est un contrat gagnant pour notre Région.

Nous ne pouvions au regard des bilans passés, signer une convention à minima.

C’est une nouvelle approche qui impose à la SNCF des obligations :

- Une obligation de performance et de services, sous peine de malus pour l’usager alors que nous pointions comme la pire Région de France.
- Une obligation de protection du contribuable régional, avec une projection de coût moindre pour la collectivité que nous sommes.
- Une obligation de meilleure information pour l’usager

C’est une convention 100 % tournée vers l’usager, qui oblige la SNCF a se transformer et à fournir ce qu’elle doit faire de mieux.
C’est une convention 100 % respectueuse des engagements pris devant les électeurs : ferme en matière d’exigence de performance, constant en matière d’économie budgétaire et juste, en ce que les usagers doivent avoir en qualité de mobilité TER aujourd’hui par rapport aux autres Régions.


Pepy CR

Signature du protocole d'accord avec Guilaume Pepy Président de la SNCF


Préavis européen en vue de l’ouverture à la concurrence des services TER

Cette délibération est la preuve des promesses tenues.

Cette délibération est la première réponse à la transformation de notre système ferroviaire régional.

Avec le Président MUSELIER, notre majorité, nous choisissons d’être les premiers ouvertement et concrètement à rendre publique nos choix : ouvrir une partie de notre réseau à la concurrence. Non par idéologie, caprice ou vindicte personnelle contre la SNCF.
Nous prenons seulement à deux mains les possibilités législatives offertes et nous sommes les premiers de France.

C’est à la fois une ambition, pour le seul bénéfice de l’usager et le contribuable régional, mais également une responsabilité, car nous sommes les premiers.
Une responsabilité qui exige de la détermination, nous l’avons sans aucun doute.
Une responsabilité qui demande la participation de tous.

Destimed.fr : Philippe Tabarot présente les engagements de la SNCF

Sud Radio : Retards à répétition, la SNCF et la région Sud PACA signent un accord


Nice Matin : la Région et la SNCF promettent des trains à l'heure

Le Plan Climat : une COP d'avance pour des transports propres...

Le Plan climat, colonne vertébrale de l'action Régionale, mobilise les transports pour une mobilité plus propre, je citerai deux actions en 2019, évoquées en assemblée à Marseille fin décembre. Nous proposons une aide financière aux salariés pour le passage à des véhicules au bioéthanol (2,5 millions pour 10 000 véhicules).

C’est simple nous paierons la moitié de la facture pour les 10 000 premiers usagers qui installeront ce dispositif.

Les avantages de cette mesure :

- 70% moins polluant.
- 45% moins cher.
- C’est donc une véritable réponse à la fois économique et environnementale aux difficultés que tant de français rencontrent suite à la hausse du prix des carburants classiques.
- Un carburant français limitant la dépendance énergétique
- De plus en plus de stations essence proposent le E85

Nous allons également déployer des cars électriques sur les lignes Aix/Toulon et Aix/Avignon, ce qui est une première en France sur de tels trajets pour 2,8 millions d'euros.

Nous avons, avec ma collègue, Maud FONTENOY, fait le choix du mix énergétique dans notre région afin de catalyser un écosystème nouveau, ouvert entre partenaires publics et privés.

Sur l'électrique :
Soutien au déploiement des bornes électriques.
La Région a retenu la solution électrique pour les lignes de cars interurbains Toulon – Aix et Aix-Avignon pour une durée de 6 ans (10 cars électriques)

Sur le gaz :
Soutien à la Métropole de Nice Côte d’Azur pour faire évoluer la capacité de la station existante de 40 à 80 bus : aide de 330 000 euros.
En 2018, la Région participe dans le cadre du volet transports du CPER (mesure relative aux voies réservées sur autoroute) à la réalisation d’un schéma directeur d’implantation de stations GNV sur le territoire métropolitain Aix Marseille Provence dont elle bénéficiera pour ses lignes interurbaines.

recharge auto

Colloque "Electric for Smart Mobility" Capenergie

Smart Mob


Très fier de représenter la Région Sud et le président Muselier en ce début d’après-midi du 12 février, au palais du Pharo, pour le colloque Electric for Smart Mobility organisé par le pôle de compétitivité Capenergie.

J’ai rappelé avec ma collègue Laurence Boetti Forestier que l’innovation est dans l’ADN des territoires de notre région et que nous mettons aussi beaucoup d’énergie pour développer l’éco-mobilité comme nos cars décarbonés et les bornes électriques.

Nous sommes une terre portée pour la mobilité propre et intelligente du futur.
En Région Sud, le transport représente près de 30% des émissions de gaz à effet de serre, 2/3 pour les oxydes d’azote et le quart pour les particules fines émis sur le territoire.
L’axe 1 du plan climat initié par le Président de la Région Sud, Renaud MUSELIER, que nous avons voté en décembre 2017 est naturellement dédié à l’éco-mobilité avec 191 millions d’euros consacrés en 2018.

J'y travaille avec ma collègue Maud FONTENOY, Vice-présidente en charge du développement durable.
Le développement des véhicules propres et notamment électriques est un des leviers importants pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Nous sommes au travail sur l’électrique-batterie :
Par un Appel à projets dédié aux infrastructures de recharges intelligentes avec 12 opérations soutenues en 2018 : 113 bornes pour compléter le maillage régional pour avoir 1 borne électrique tous les 100 km.

La Région a retenu la solution électrique longue distance, cas quasi uniques en France, pour les lignes de cars interurbains Toulon – Aix et Aix-Avignon pour une durée de 6 ans (10 cars électriques) dans le cadre du renouvellement de ses marchés de transport interurbains mi 2019.

Les véhicules électriques sont un levier important pour améliorer la qualité de l’air en milieu urbain où les taxis sont particulièrement présents.

Volontaires pour être plus exemplaires en matière de climat et de qualité de l’air, les taxis constituent un vecteur pertinent pour la promotion de l’usage des véhicules propres.  Très visibles sur le terrain, ils contribuent ainsi à l’image d’un territoire engagé sur le climat auprès des touristes et participent à la sensibilisation au quotidien de leurs clients, de leurs proches et des usagers de la route sur le confort et la performance de ces véhicules.

Pourquoi les taxis ? La distance parcourue chaque jour pour un taxi correspond à celle effectuée par 10 véhicules.

Il a été proposé par la Région Sud la mise en place d’un nouveau dispositif de primes pour accompagner la transition énergétique des taxis. Le sujet à ce propos de FR3 Régions : https://france3-regions.francetvinfo.fr/…/paca-prime-region…

Smart 2

Axe Marseille-Vintimille-Gênes

Après de multiples échanges, visites, avec le travail déterminé du Président de la Région, Député européen, Renaud MUSELIER, et la visite que j’ai effectuée il y a quelques semaines auprès de la Direction centrale des Transports à Bruxelles, l’axe Marseille-Vintimille-Gênes vient d’être officiellement reconnu comme un corridors prioritaires du Réseau Transeuropéen de Transport (RTE-T) par l’Europe.

Derrière cette reconnaissance technique qui peut sembler anodine, s’opère surtout une réalité non-négligeable, celle d’un levier de financement de nos infrastructures de Transports à des niveaux inégalés, pour les déplacements des usagers de notre Région, par l’Europe (30% à 50% de subventions européennes sur les liaisons régionales et transfrontalières).

Cette excellente nouvelle, qui salue notre lobbying auprès de l’Etat et de l’Europe, avec la Région LIGURIE, viendra soutenir les projets d’avenir que ce sont la Ligne Nouvelle, Provence Alpes Côte d’Azur et le projet pilote national, ERTMS, exploité sur la ligne ferrée Marseille-Nice qui permettra également de gagner des gains de temps de trajet.

PT Ferrmed

Fin 2017, Philippe Tabarot, chargé des transports au conseil régional Paca, Joan Amoros, président de l’association Ferrmed, et Christine Cabau-Woehrel, présidente du directoire du Grand Port maritime de Marseille, avait adopté une déclaration commune pour inscrire l’axe Marseille-Gênes au corridor mer du Nord-Méditerranée © Nathalie Bureau du Colombier

Un article de Destimed.fr sur le sujet : http://destimed.fr/+Marseille-Genes-reconnu-corridor-europe…

Journée d'hommage de la Nation aux Gendarmes morts pour la France.

gendarmeriePhoto : B. Aigrot www.hauteprovenceinfo.com

15 février 2019. A l’heure où les exigences de sécurité exprimées par les Français sont plus fortes que jamais, la gendarmerie, enracinée dans son état militaire, confirme son caractère singulier et indispensable.

Le Corps de Gendarmerie a ainsi pu répondre aux multiples sollicitations et réaffirmer sa place en première ligne de tous les enjeux de la Défense.
Ce corps a été aussi meurtri par la perte butale de trop nombreux gendarmes morts dans l'accomplissement de leur devoir.

Comment ne pas penser ce jour au Colonel Arnaud BELTRAME et à tant d'autres qui ont péri dans l'ombre de l'anonymat.
Notre confiance et gratitude est intacte à leur endroit, nous nous associons à la peine des familles endeuillées.
L'amélioration de leurs conditions d'exercice, dans un climat inédit de risque terroriste, est primordiale.

Plan de mise en sûreté des lycées

Dans le cadre de la rentrée scolaire, en charge des questions de Sécurité, j'ai accompagné avec de nombreux collègues, Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Député européen, au lycée Saint-Exupéry à Marseille, seul lycée d'enseignement général des quartiers Nord de Marseille..
Lors de cette visite, il a établi le bilan du Plan régional et a officiellement lancé une de ses mesures phares : la Garde régionale des lycées.

Plan de mise en sûreté des lycées : 2016-2018, un bilan prometteur
Prévu sur 3 ans, ce plan vise à répondre aux problématiques de sûreté au quotidien dans les établissements scolaires tout en prenant en compte le risque d’actes terroristes et les nouvelles obligations réglementaires liées au risque terroriste.
Depuis 2016, plus de 27 M€ ont été investis dans ce Plan régional de mise en sureté des lycées.
La première phase des travaux a été intégralement réalisée en 2017 : vidéo-protection, alarmes différenciées et sécurisation des enceintes.
Au total, 1 374 caméras ont été installées et l’ensemble des lycées ont été équipés d’alarmes « attentat-intrusion ».
Pour la rentrée 2018, le Plan de sécurité a été renforcé par un budget multiplié par trois, qui permettra notamment le lancement de 50 opérations de travaux ou d’acquisition d’équipements.

160 médiateurs de sûreté
Officiellement lancée vendredi 7 septembre par le Président de la Région, la garde régionale des lycées est une des mesures phares du Plan.
Composée de 160 médiateurs, la Garde régionale permettra de pacifier les abords des établissements, trop souvent concernés par des actes de violence et de délinquance. À la rentrée, la garde régionale est déployée sur les 6 départements de la région dans 82 % des établissements.

Un comité de coordination
Ce même jour, le Président a également annoncé l’installation d’un Comité régional de sécurité et de prévention de la délinquance dans les lycées.
Ce comité a pour objectif de coordonner l’intervention de l’ensemble des acteurs concernés dans le cadre de la mise en œuvre du Plan.

Politique des transports dans les Hautes-Alpes

Gap 3D


Lancement officiel avec mon collègue et ami, Roger DIDIER, Maire de Gap, Vice-président de la Région, du pôle d'échange multimodal de Gap.

Un projet majeur de réaménagement du centre-ville et de modernisation de la Gare qui bénéficie du soutien substantiel de la Région et de son Président, Renaud MUSELIER, avec près de 40 % de fonds régionaux et de 1, 5 millions d'euros de fonds européens FEDER, gérés par la Région.

Un projet majeur qui a longtemps été écarté par la précédente majorité à la Région et qui renaît aujourd'hui pour le bien des Hautes-Alpes.

Le projet de réaménagement de la Gare sera lancé en 2019 afin de doter la ville de Gap d'un Pôle d'échanges multimodal.
C'est l'annonce faite hier en conférence de presse par Philippe Tabarot, Vice-Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur délégué à la Sécurité, aux Transports et à l'Intermodalité et Roger Didier, Maire de Gap et Président de l'Agglomération Gap-Tallard-Durance.

La première phase, gérée par l'Agglomération, consistera à aménager le parvis de la Gare routière avec un îlot végétalisé, 3 quais pour les bus seront créés, complétés par 3 autres quais prévus avenue des Alpes.
Plus :
• 4 places pour les taxis

• 4 places dépose-minute

• 2 places pour les personnes à mobilité réduite

• 1 abri vélos sécurisé et l'aménagement d'une piste cyclable
• L'aménagement de toilettes publiques 

• Un cheminement piétonnier vers le Parking de Bonne

• 2 places dépose-minute pour les cars de tourisme

La seconde phase sera gérée par la SNCF Réseau et SNCF Gares & Connexions.
De 2020 à 2022, le hall de la Gare sera réhabilité ainsi que les quais, la boutique voyages et le commerce multiservices.
Évalué à 5,6 millions d'euros, ce projet est financé par le FEDER (European Commission), l'État, la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'Agglomération Gap-Tallard-Durance, le Département, SNCF Réseaux et SNCF Gares & Connexions.
Cette transformation profonde s'ajoute à la réfection de la façade de l'école de la Pépinière déjà réalisée ainsi qu'à la restructuration du CMCL Gap et à l'extension du Conservatoire de Musique, à venir.

La Provence : l'étoile ferroviaire de Veynes au coeur d'un projet

 

Rencontre avec Gilles Savary

A l'invitation du Président Renaud MUSELIER, j'ai reçu, le 19 juillet, de nombreux directeurs de Police municipale de notre région à Marseille, afin d'échanger avec le parlementaire Gilles SAVARY, auteur d'une loi significative en termes de sécurité et de transports.

Nous avons pu ainsi débattre des avancées réelles de ce texte législatif qui a constitué un tournant mais aussi des améliorations à apporter à l'endroit des interventions des polices municipales et agents de sûreté ferroviaire.

Une occasion supplémentaire d'évoquer avec Gilles SAVARY, la politique inédite menée en Région Sud, Provence Alpes Côte d'Azur en terme de sécurité :

- plan de vidéo-protection,
- recrutement d'agents de sureté ferroviaire à la charge entière de la Région,
- portiques anti-fraude en test à Marseille et à Nice... qui ont permis une chute de la fraude de près de 4 points depuis 2015 (un point de fraude dans les transports équivaut à 800 000 euros de recettes en moins)

 

Réunion des Polices municipales

reunion polices municipales


J'ai tenu le 13 avril, à l'Hotel de Région une réunion avec différentes directions de police municipale de notre région (Nice, Marseille, Villeneuve-Loubet, Istres, Martigues, Gap,....) sur la sensibilisation à la luttre contre la radicalisation.

Réarmer la France, c'est soutenir l'Etat dans sa mission régalienne, mais c'est également aider nos polices municipales qui sont les premières sentinelles au contact du terrain.

Notre région a déjà payé un lourd tribut et la collectivité régionale se veut encore plus volontariste, dans le respect des textes.

Aussi, nous avons tenu avec deux ex-chefs de l'Etat-Major de la DGSI, une réunion de sensibilisation afin d'aider nos polices municipales, en leur donnant des outils pédagogiques, dans cette lutte que nous devons tous mener.

Le train à vapeur du GECP

Machine train des Pignes 2

Le 24 avril dernier, lors du Conseil d'administration des Chemins de Fer de Provence, nous avons renouvelé notre convention avec le Groupement d'Etudes des Chemins de Fer de Provence qui exploite le train à vapeur historique sur notre réseau régional, fort de leur succès populaire et de son attractivité touristique patrimoniale.

Merci à cette association et à leurs bénévoles qui s'adapteront cette année au plan d'investissement du Conseil régional sur les voies et les gares actuellement en cours.
Likez-les sur Facebook ici
Leur site  Web :
www.gecp-asso.fr

Bilan 2017 : 44 journées de circulation, 16 650 passagers,.
Merci à toutes les personnes qui, de près ou de loin les aident et les encouragent !



Merci à Nathalie Bertrand pour ces belles photos du dernier train de l'année (le 4 novembre pour la fête des châtaignes du Fugeret) et de son équipe : Lucile : Mécanicienne titulaire,
 Luc : Chauffeur titulaire,
 Benoît : Apprenti-chauffeur,
 Pierre : Responsable train,
 Guillaume : Contrôleur,
- Michel & Émilie : Boutique

cheminots train des Pignes 1

Face à face Azur TV : Philippe Tabarot


Philippe Tabarot est revenu notamment sur les évolutions dans le projet ferroviaire de ligne nouvelle en PACA.
Au programme également les TER et le bras de fer avec la SCNF, sans oublier la sécurité dans les trains.

Séminaire des Directeurs et Adjoints de la Police Nationale des 21 départements de la Zone Sud

securite

En ma qualité de Vice-président en charge de la sécurité, j'ai accueilli à l'hôtel de Région à Marseille, au nom du Président Renaud Muselier, le séminaire des directeurs de Police nationale de 21 départements de la zone Sud en présence de Chantal Vautier, directrice de la Sûreté SNCF de la Zone Sud.
« En tant qu’autorité organisatrice des transports, la Région participe à la mission de sécurité dans les réseaux dont elle a la responsabilité. Ce séminaire a été ainsi l’occasion d’accueillir, d’identifier et d’échanger avec les différents partenaires acteurs de la sécurité des usagers dans les transports, notamment dans le cadre de la mise en œuvre de la loi Savary. »
J'y ai rappelé le soutien inédit de la collectivité régionale en faveur des conditions de travail des gendarmes, des policiers nationaux et municipaux.


Mardi 19 décembre 2017

Pose de la première pierre du nouveau gymnase du Collège Emile Roux

Emile Roux 2

Actuellement, pour pratiquer leurs activités sportives, les élèves du collège Emile Roux au Cannet se déplacent vers des structures extérieures.

Afin d'optimiser le temps dédié à la pratique du sport, le Département a décidé de construire un nouveau gymnase en lieu et place de l'ancien démoli en 2012 et 2013.
Avec un effectif de 553 élèves à la rentrée 2017-2018, il est en effet important que ce collège dispose d'un équipement sportif propre.

 

 

 

 

PASS intégral pour la Région

Pass integralLancement du pass unique de transport intégral sur la métropole d'Aix-Marseille.

Bus, TER, Métro, vélos, parkings, tous concernés par le Pass Intégral...

Chantier pour 2018... travailler à un pass unique de transports pour tous les modes de déplacement sur les Alpes-Maritimes.

 

 

 

 

 

 

 

Comité d’orientation des infrastructures : Commission Duron

Commission Duron

Retour sur... les échanges avec le comité d’orientation des infrastructures sur les enjeux des déplacements en Région Provence Alpes Côte d’Azur.

Nous avons insisté à l'unanimité autour de la Région mais également des 3 départements et des 3 métropoles du littoral sur l'urgence d'investir sur les transports du quotidien et la nécessité de dégager des capacités ferroviaires.
Une exigence économique et environnementale face à l'asphyxie routière et la congestion ferroviaire de notre région.
Depuis, la Comité d’Orientation des Infrastructures a retenu le traitement des nœuds ferroviaires azuréens, toulonnais et marseillais en priorité nationale.

 


Logo Nice MatinCarte Duron                                  Infographie Nice-Matin • Rina Uzan

L'intérêt de chaque chantier

Le Cannois Philippe Tabarot est vice-président à la Région en charge des transports. L'un des bons connaisseurs du dossier, qui savoure ce matin... "une très bonne nouvelle, car c'est la reconnaissance de la qualité de ce projet ».

Que peut-on attendre du futur pôle d'échange multimodal de Nice soutenu par le Conseil d'orientation des infrastructures ? 


Outre le passage des TER, une gare routière sera construite. Les lignes 2 puis 3 du tramway seront connectées. Vous pourrez également utiliser des transports doux et accéder à des parkings relais accolés à l'aéroport. On aura un pôle multimodal international : c'était un gros manque, pas seulement pour le département, mais pour toute la région. 



Une ligne nouvelle jusqu'à Sophia. Quel intêrêt ? 


L'aéroport sera à 7 minutes de Sophia. Et cette ligne offrir a une solution de transport du quotidien pour 40 000 personnes qui travaillent tous les jours sur place. 



A quoi servent les chantiers du remisage des TER à Cannes et de la bifurcation de Grasse ? 


Ce sont des travaux préparatoires pour pouvoir accueillir une gare TGV sur Cannes - La Bocca. Mais également permettre une meilleure insertion de la ligne Cannes-Grasse sur la ligne actuelle Marseille Vintimille afin d 'éviter les retards constatés actuellement.



Huit trains par heure entre Cannes et Nice. Comment ?
C'est possible grâce au déploiement de l'ERTMS2 (NDLR : système de gestion du trafic) , pendant la phase 1. Les trains pourront circuler avec un espacement plus court entre eux, dans des conditions de sécurité maximales.



Une gare TGV à la Bocca ? 


Ce projet n'était pas initialement prévu mais il y a une volonté des territoires d'ajouter cet équipement qui tient compte du rayonnement International de Cannes . Il y a consensus sur ce dossier.



Dans le Var, pourquoi s'occuper de la Pauline plutôt que de la gare de TouIon ? 


De par sa situation, c'est une gare-clé. Il y a un besoin fort de créer une voie d'évitement afin d'éviter la saturation du réseau. En ajoutant quatre voies sur le secteur de la Pauline, on pourra ajouter plus de TER à l'heure, tant en direction de Toulon que de Marseille.



Les tronçons de ligne nouvelle Aubagne-Toulon et Cannes-LeMuy reportés à 2038. Autant dire aux calendes grecques ? 


Aujourd'hui, nous sommes sur trois scénarios possibles. La commission fait des propositions. La ministre décidera. Si c'est le troisième scénario qui est retenu, ce que la région souhaite, c'est un chantier pour 2028 à 2032.

Interview Nice-Matin • Vendredi 2 Février 2018

Inauguration du Centre technique SNCF à Avignon

Inauguration Avignon Muselier Tabarot

Inauguration du nouveau technicentre d'Avignon lundi 17 octobre 2017 et signature d’une convention de sûreté entre la SNCF et la Région.
En présence de M. Guillaume Pepy, Président de la SNCF.











Ferrmed : Marseille réclame un axe Marseille-Gênes

Fermed Décembre 2017

Les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) et Ligurie, le Port de Marseille Fos, et l'association Ferrmed (qui regroupe les entreprises européennes pour promouvoir un grand axe ferroviaire de marchandises) demandent à la Commission européenne de raccorder l'axe Marseille-Gênes au corridor Mer du Nord-Méditerranée.



Philippe Tabarot, chargé des Transports au Conseil régional PACA, Joan Amoros, Président de l’association Ferrmed et Christine Cabau-Woehrel, Présidente du directoire du Grand port maritime de Marseille ont adopté une déclaration commune pour inscrire l’axe Marseille-Gênes au corridor Mer du Nord-Méditerranée (photo : Marie Le Roux).


Réouverture de la ligne ferroviaire Cannes Grasse

cannes grasseRéouverture de la ligne ferroviaire Cannes Grasse et signature du Contrat régional d’équilibre du territoire de 8,2 millions d’euros de fonds de la Région pour le Pays de Grasse .

En présence de Renaud Muselier, Christian Estrosi, Michèle Tabarot, Charles Ginésy, Jérôme Viaud, Jean-Pierre Leleu.

 

 

 

 

 

 

 

Interview Express Nice-MatinInterview Express NM

© 2018 - Philippe Tabarot